Engagement Environnemental

Corman s’attache à minimiser son empreinte sur l’environnement, depuis la gestion des matières premières jusqu’à la livraison des produits finis.

ÉCONOMISER L’EAU ET L’ÉNERGIE, RÉDUIRE LES ÉMISSIONS

Minimiser la consommation d’énergie

Corman s’engage à améliorer continuellement son efficacité énergétique en investissant constamment dans de nouvelles technologies plus économes et moins polluantes :

Corman est partenaire de la première heure des accords de branche d’efficience énergétique avec la FEVIA (Fédération belge de l’Industrie Alimentaire) et poursuit sa politique de réduction depuis 2004.

Pour ses besoins de réfrigération, Corman a installé dès les années 1970 l'un des premiers compresseurs à NH3 (ammoniac) en Belgique (pas d’impact sur l’ozone) et de nouveaux modèles encore plus efficaces depuis lors.

Conversion de la chaufferie fuel au gaz (moins polluant) avec économiseur, en 2014. La cogénération est en cours de développement.

Dans les contrats d’électricité, Corman demande qu’elle provienne au maximum d’énergies « vertes » renouvelables.

Grâce à une installation d’osmose inverse pour concentrer les babeurres, Corman économise plus de 800 trajets en camions par an. C'est autant d'énergie économisée pour le transport entre sites et le séchage, tandis que l'eau récupérée, très pure, est réutilisée sur place.

Réduire les Emballages

Corman s’impose une politique de réduction systématique du poids (épaisseur de ses emballages et de ses étiquettes.

Corman participe au plan FEVIA de réduction des emballages (la Fédération de l’Industrie Alimentaire de Belgique) :

• Tous les emballages primaires sont réalisés en matière recyclable.
• Les emballages secondaires et tertiaires sont fournis dans la même matière. Par exemple, pour le beurre Balade, le carton de support et la coiffe sont tous les deux en carton.

Relacher des eaux pures

Toutes les eaux industrielles sont épurées de façon à pouvoir être relâchées dans le milieu naturel dans les meilleures conditions :

Une DCO < 25 (DCO : Demande Chimique en Oxygène)
Une DBO5 < 8 (DB05 : Demande Biologique en Oxygène à 5 jours)

Cette épuration des eaux et le traitement des boues se font de façon naturelle, biologique sans aucun ajout de substance chimique.

Les graisses contenues dans les boues de flottation sont récupérées et revalorisées en biocarburant qui sert notamment à chauffer des serres de tulipes aux Pays-Bas.

Les babeurres qui ne peuvent être retraités sont valorisés soit en compostage, soit en biométhanisation.

VALORISER LES TERROIRS ET UNE TRACABILITE COURTE

Pour Corman, un bon produit se fait avec de bonnes matières premières. Nous sommes très attachés à l’origine de nos intrants laitiers. Or, la totalité de la crème disponible en Belgique ne suffirait pas à remplir nos besoins. C’est pourquoi nous avons été amenés à élargir nos sources d’approvisionnement à d’autres bassins laitiers de qualité et à nous implanter sur différents sites européens.

PROMOUVOIR L’HUILE DE PALME DURABLE

PROMOUVOIR L’HUILE DE PALME DURABLE

Corman s’engage dans la démarche de promotion de la production durable de l’huile de palme en tant que membre de la RSPO (Rountable on Sustainable Palm Oil - www.rspo.org). Tous nos mélanges beurre/matière grasse végétale pour l’industrie alimentaire sont disponibles en version certifiée RSPO Mass Balance.

Pour nos clients industriels qui préfèrent remplacer l’huile de palme, Corman a développé une offre unique de mélanges sans huile de palme, avec la performance de l’huile de palme mais sans huile tropicale, clean label et avec un profil nutritionnel amélioré (- 40% d’acides gras saturés par rapport à l’huile de palme).